Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 septembre 2013

Toutes et tous contre la chasse à Paris!

Samedi 21 septembre, manifestation contre la chasse à Paris !

chasse, manifestation

NON A LA CHASSE !

Parce que les chasseurs tuent des animaux.
Parce que les chasseurs sont des serials killers légalisés.
Parce que les chasseurs terrorisent des animaux.
Parce que les chasseurs blessent des animaux,
qui agonisent ensuite pendant des jours.
Parce que l'Etat est acheté par le lobby de la chasse.
Parce qu'en France, il y a plus de végétariens que de chasseurs.
Parce que les chasseurs rendent les campagnes dangereuses.
Parce qu'ils tuent aussi des humains.
Parce qu'ils nous emmerdent.
Parce qu'ils nous font avaler des couleuvres.
Parce qu'ils se croient tout permis,
et parce qu'on leur permet beaucoup trop.
Parce qu'ils polluent (balles au plomb, poubelle, etc).
Parce qu'ils sont bruyants.
Parce qu'en ramassant des châtaignes, en se baladant,
on peut se faire tuer.
Ou blesser. Gravement.
Parce qu'ils ont tué le chien d'un ami.
Parce qu'ils ont tué la truie Léa, du refuge La forêt de Léa.
Parce qu'ils élèvent des milliers d'animaux pour les massacrer.
Parce qu'ils nourrissent des milliers d'animaux pour les massacrer.
Parce qu'ils aiment tuer.
Faire couler le sang.
Parce qu'ils sont hyper dangereux.
Armés. Alcoolisés. Violents.
Parce qu'ils maltraitent leurs chiens.
Les enferment des mois entiers. Les affament.
Parce qu'ils sont arriérés. Rétrogrades. Cons(ervateurs).

Parce que la Terre serait beaucoup plus agréable à vivre sans eux.

VIVE LA FIN DE LA CHASSE !

chasse, manifestation

16 février 2013

Je crois qu’un autre monde est possible. Lors d’une nuit tranquille, je peux l’entendre respirer.

wollen philip,animaux,véganismePhilip Wollen, ex-vice-président de la Citizen Bank, Australien, a participé le 16 mai 2012 à un débat pro/anti veganisme au St James Ethics Centre et au Wheeler Centre en Australie. Plus qu’un discours, il y délivre une véritable performance.

La vidéo est visible ici.

"Au nom du St James Ethics Centre, du Centre Wheeler, du Festival de la nourriture et du vin de Melbourne, du « Age », de la ville de Melbourne et de l’ABC qui ont tous travaillé ensemble pour faire de cet événement possible, je voudrais souhaiter la bienvenue à Philip Wollen.

(Applaudissements)

Le Roi Lear, tard dans la nuit sur les falaises demande au comte de Gloucester aveugle « Comment voyez-vous le monde? »
Et l’aveugle Gloucester répond: «Je le vois avec émotion ».
Ne devrions-nous pas le voir ainsi?

Les animaux doivent être hors du menu car ce soir ils hurlent de terreur dans l’abattoir, dans des caisses et des cages. Vils et ignobles goulags de désespoir. J’ai entendu les cris de mon père mourant alors que son corps était ravagé par le cancer qui l’a tué. Et j’ai réalisé que j’avais entendu ces cris avant. Dans l’abattoir, les yeux poignardés et les tendons tailladés sur le bétail expédié au Moyen-Orient et la baleine mère mourante, appelant son petit pendant qu’un harponneur japonais explose dans son cerveau. Leurs cris étaient les cris de mon père. J’ai découvert que quand nous souffrons, nous souffrons égaux. Et dans leur capacité de souffrir, un chien est un cochon est un ours, est un garçon. La viande est le nouvel amiante, plus meurtrière que le tabac.

Le CO2, le méthane, et l’oxyde nitrique de l’industrie du bétail tuent nos océans avec des zones mortes acides et hypoxiques. 90% des poissons de petite taille sont broyés en granulés pour nourrir le bétail. Les vaches végétariennes sont maintenant les plus grandes prédatrices du monde marin. Les océans meurent. En 2048 toute l’industrie de la pêche sera morte. Les poumons et les artères de la terre. Des milliards de petits poussins bondissants sont broyés vivants, simplement parce qu’ils sont de sexe masculin.
Seulement cent milliards de personnes ont déjà vécu. Sept milliards vivent aujourd’hui. Et nous torturons et tuons deux milliards d’animaux chaque semaine. Dix milles espèces entières sont anéanties chaque année à cause des actions d’une même espèce. Nous sommes maintenant face à la sixième extinction de masse de l’histoire cosmologique. Si n’importe quel autre organisme faisait ça, un biologiste dirait que c’est un virus. Il s’agit d’un crime contre l’humanité aux proportions inimaginables.

Le monde a changé. Il y a dix ans Twitter était un bruit d’oiseaux, www un clavier bloqué, les nuages étaient dans le ciel, 4G était une place de parking, Google était un son de bébé, Skype était une faute de frappe et Al Qaïda était mon plombier.

Victor Hugo a dit «il n’y a rien de plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue ».

Les droits des animaux sont maintenant le plus grand problème de justice sociale depuis l’abolition de l’esclavage. Il ya plus de six cent millions de végétariens dans le monde. C’est plus grand que les Etats-Unis, l’Angleterre, la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, le Canada, et l’Australie réunis! Si nous étions une nation, nous serions plus grands que les vingt-sept pays de l’Union européenne! Malgré cette empreinte massive, nous sommes toujours noyés par les rauques cartels qui chassent, tirent et tuent, croyant que la violence est la réponse – alors que cela ne devrait même pas être une question. La viande est une industrie qui tue – les animaux, nous et nos économies.
Medicare a déjà fait faillite aux Etats-Unis. Ils auront besoin de huit milliards de dollars investis en bons du Trésor juste pour payer les intérêts. Ils n’ont précisément rien! Ils pourraient fermer toutes les écoles, l’armée, la marine, l’armée de l’air, et les Marines, le FBI et la CIA – et ils ne seront toujours pas en mesure de payer.

Cornell et Harvard ont dit que la quantité optimale de viande pour une alimentation saine, c’est précisément ZERO.

L’eau est le nouveau pétrole. Les nations iront bientôt faire la guerre pour ça. Les aquifères souterrains qui ont nécessité des millions d’années pour se remplir sont à sec. Il faut cinquante milles litres d’eau pour produire un kilo de viande de bœuf. Aujourd’hui un milliard de personnes ont faim. Vingt millions mourront de malnutrition. Réduire de 10% seulement la consommation de viande pourrait nourrir cent millions de personnes. L’élimination de la viande mettra fin à jamais la famine.

Si tout le monde avait un régime alimentaire occidental, nous aurions besoin de deux planètes Terre pour les nourrir. Nous n’en avons qu’une seule. Et elle est en train de mourir. Les gaz à effet de serre provenant du bétail sont de 50% plus élevés que le transport. . . . . avions, trains, camions, voitures, et bateaux. Les pays pauvres vendent leurs céréales à l’Ouest, tandis que leurs propres enfants meurent de faim dans leurs bras. Et nous en nourrissons le bétail. Donc, nous pouvons manger un steak? Suis-je le seul à voir cela comme un crime? Chaque morceau de viande que nous mangeons frappe le visage baigné de larmes d’un enfant affamé. Quand je regarde dans ses yeux, devrais-je me taire? La terre peut produire assez pour les besoins de chacun. Mais pas assez pour la cupidité de tous. Nous sommes face à une tempête parfaite. Si une nation mettait au point des armes qui pourraient causer de tels ravages sur la planète , nous lancerions une attaque militaire préventive et les renverrions à l’Age du Bronze. Mais ce n’est pas un Etat voyou. Il s’agit d’une industrie. Les bonnes nouvelles sont que nous n’avons pas à la bombarder. Nous pouvons tout simplement ne pas acheter. George Bush a eu tort. L’Axe du Mal ne passe pas par l’Irak, l’Iran ou la Corée du Nord. Il fonctionne grâce à nos tables. Les armes de destruction massive sont nos couteaux et fourchettes.

C’est le couteau suisse de l’avenir – il résout nos problèmes environnementaux, de santé, d’eau et met fin à la cruauté pour toujours .
L’âge de pierre n’a pas pris fin parce que nous avons manqué de pierres. Cette industrie cruelle prendra fin parce que nous n’avons plus d’excuses. La viande est comme les pièces de un et deux cents. Elle coûte plus cher à fabriquer que ce qu’elle vaut.

Et les agriculteurs sont ceux qui ont le plus à gagner. L’agriculture ne s’arrêterait pas . Elle prospérerait. Seule la gamme de produits changerait. Les agriculteurs feraient tellement d’argent qu’ils n’auraient même pas le temps de le compter. Les gouvernements nous aimeraient. De nouvelles industries émergeraient et s’épanouiraient. Les primes d’assurance santé seraient en chute libre. Les listes d’attente dans les hôpitaux disparaîtraient. Bon sang nous serions en si bonne santé que nous aurions à tirer sur quelqu’un juste pour ouvrir un cimetière! »

Alors ce soir, j’ai deux défis pour l’opposition:
1. La viande provoque un large éventail de cancers et de maladies cardiaques. Vont-ils nommer une maladie causée par un régime végétarien?
2. Je finance la trilogie « Earthlings ». Si l’opposition est si sûr de son opinion, je les mets au défi d’envoyer le DVD d’ »Earthlings » à tous leurs collègues et clients. Allez-y, je vous met au défi .

Les animaux ne sont pas seulement d’autres espèces. Ils sont d’autres nations. Et nous les massacrons à nos risques et périls.

La carte de la paix est établie sur un menu. La paix n’est pas seulement l’absence de guerre. C’est la présence de la Justice. La justice doit être aveugle à la race, la couleur, la religion ou les espèces. Si elle n’est pas aveugle, elle sera une arme de terreur. Et la terreur est inimaginable dans ces horribles Guantanamos. Si les abattoirs avaient des parois de verre, nous n’aurions pas besoin de ce débat.

Je crois qu’un autre monde est possible. Lors d’une nuit tranquille, je peux l’entendre respirer.

Mettons les animaux hors du menu et de ces chambres de torture.

S’il-vous-plaît votez ce soir pour ceux qui n’ont pas de voix.

Merci."

13 juin 2012

En France, l'élevage est positif pour l'environnement (mais en France seulement)

C’était inespéré. La multinationale Sodexo, géant de l’alimentaire, a dénoncé des méfaits liés à la consommation de viande. En juin 2012, Sodexo a publié et diffusé deux affiches relatant explicitant pour l’une que « la production d’un kilo de viande de veau pollue autant qu’un trajet autombile de 200 km ! Le méthane rejeté par les bovins dans l’atmosphère est un gaz à effet de serre 20 fois plus impactant que le CO2 », et pour l’autre que « le carnivore européen moyen aura mangé, dans sa vie… 760 poulets, 20 porcs, 29 moutons, 5 bœufs ! En 40 ans, la consommation est passée de 56 à 89 kilos par personne et par an en Europe, et de 89 à 124 kilos aux Etats-Unis… mais également de 4 à 54 kilos en Chine ».

sodexo,agriculteurs,éleveurs,viande  sodexo,agriculteurs,éleveurs,viande

Ces deux affiches, qui n’ont été utilisées que dans une cinquantaine des 700 restaurants d’entreprise français exploités par l’entreprise, n’ont pas échappé à un éleveur du Pays de la Loire qui a sonné l’alerte : une condamnation unanime et immédiate de ces affiches a été lancée par la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles), le FNB (Fédération Nationale Bovine), la FNSEA 44, Jeunes Agriculteurs 44 et la FRSEA (Fédération Régionale des Syndicats d'Exploitants Agricole), et une centaine d’éleveurs[1] a manifesté devant un centre Sodexo pour manifester sa colère au sujet des affiches «anti viande». Et Sodexo de trembler et présenter des excuses via un communiqué de presse, reconnaissant platement avoir eu connaissance de « nouveaux éléments venant infirmer des affirmations contenues dans ces affiches ».

Car les agriculteurs et leurs représentants n’ont pas manqué d’arguments ! Voyez plutôt, ils ont dénoncé « une campagne de communication calomnieuse»[2], « inacceptable et [qui] concerne toutes les viandes »[3] ! Quel infamie ! Une campagne dont le «procédé» est «déplorable», affirme Xavier Beulin, président de la FNSEA, lequel précise d’ailleurs que «l'élevage français est une fierté de notre agriculture et de notre pays», et qui souligne les «démarches de qualité et de protection de l'environnement» menées par les éleveurs[4]. Si Monsieur Beulin ne s’étend guère plus sur la façon dont les éleveurs protègent l’environnement, c’est que c’est inutile : puisqu’il vous le dit ! Chaque aliment que nous consommons a un impact environnemental, et de plus en plus de rapports scientifiques dénoncent les méfaits environnementaux liés à la production de viande, mais sachez que la France est le seul pays au monde où la viande a un impact positif sur l’environnement. Donc, les bovins français émettent zéro gaz à effet de serre (GES). Etonnamment, aucun scientifique ne semble s’intéresser à cet extraordinaire phénomène.

Et peu importe qu’un rapport de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) de 2006 rapporte que l’élevage est responsable de 18% des émissions annuelles des GES dans le monde[5] : visiblement, la France ne fait pas partie du monde.

Inutile également de préciser que l’élevage extensif et le soja exporté comme aliment du bétail sont la première cause de la déforestation selon Alain Karsenty, économiste au Centre de coopération internationale pour le développement et expert auprès de la Banque mondiale[6], ni que suite à une enquête de 3 ans, Greenpeace affirme en 2009 que l’élevage bovin est responsable à 80% de la destruction de la forêt amazonienne[7]. On ne va quand même pas chipoter parce qu’avec 4,5 millions de tonnes de soja importés chaque année, la France est le premier importateur européen (22% du soja exporté par le Brésil lui est destiné)[8], ni sur le fait que ce soja d’importation est en grande partie génétiquement modifié[9]. Broutilles.

Pourquoi s’attarder sur le fait que la France est le premier pays émetteur d’ammoniac en Europe[10], et que ces émissions, qui sont à 95% d’origine agricole et dont 80% proviennent des élevages, génèrent 300 millions de tonnes de déjections animales par an[11]. La pluie s’acidifie au contact de l’ammoniaque présent dans l’air (gaz très soluble dans l’eau), perturbe la photosynthèse et les « pluies acides » détruisent les éléments nutritifs du sol causant le dépérissement forestier. Un rapport de 1999 sur l’état des forêts en Europe indiquait que 20% des terres sont très acides, 2/3 des forêts sont endommagées et 21,4% ont subi une défoliation d’au moins 25%[12]. Les lacs, les fleuves, les ruisseaux et les rivières sont eux aussi altérés par les pluies acides : on observe une réduction et une disparition d’espèces aquatiques, très sensibles au changement de pH[13].

Quant à la Bretagne, elle remercie l’industrie de la viande car la population d’animaux d’élevage produit au minimum l’équivalent de la pollution organique de 60 millions d’habitants (soit les excréments de la population française répandus sans traitement sur le sol breton). Ce n’est pas par hasard que la Bretagne est une région désormais réputée pour le charme de ses marées d’algues vertes toxiques.

L’élevage français consomme également des quantités invraisemblables d’eau (mais peu importe, tout le monde a vu que le printemps 2012 a été particulièrement pluvieux, bon d’accord ça n’a pas permis de restaurer les nappes phréatiques qui souffrent d’une diminution générale de la pluviométrie, mais on ne va pas s’arrêter sur les détails).

Comme Monsieur Beulin, nous restons subjugués par tant de bienfaits environnementaux directement liés à l’élevage français, qu’il ne faudrait surtout pas «stigmatiser» par des faits objectifs.

Et encore, nous ne parlons ici que des aspects environnementaux – passons sous silence le fait que, dans un monde où  des millions de personnes crèvent littéralement de faim, des millions de tonnes de soja et de céréales cultivés dans les pays pauvres engraissent les animaux d’élevage destinés à nourrir les habitants des pays les plus riches. Taisons aussi les conséquences néfastes de la consommation de viande sur la santé humaine : contaminations, augmentation de certains cancers et de l’ostéoporose (ce dernier fait commence à être ébruité jusque chez nous, mais que fait le lobby laitier ?), des maladies cardiovasculaires, de l’obésité...

Mais à quoi bon s’attarder sur autant de faits anecdotiques, l’essentiel n’est-il pas de ne pas froisser la sensibilité des éleveurs ?

C’est ce qu’à appris Sodexo. Ce géant mondial de l’alimentaire, présent dans 80 pays avec un chiffre d’affaire pour 2009-2010 de 15,3 Mds €, implanté sur 33 543 sites (entreprises, administrations, écoles, université, hôpitaux, résidences pour personnes âgées, sites militaires, etc. ) s’est écrasé face à une poignée d’agriculteurs mécontents. Peut-être qu’avoir été désigné en 2010 comme faisant partie des entreprises les plus éthiques, selon des critères de responsabilités citoyennes, de gouvernance et d'innovation au service de tous les publics,[14] lui a fait croire qu’on pouvait briser la loi de l’omerta et déranger certains lobbies.

La dénonciation n’a donc duré que l’espace d’un instant, les affiches ont disparu et tout est rentré dans l’ordre dans le meilleur des mondes : dormons en paix, les éleveurs veillent pour nous.

Mais pour celles et ceux qui auraient envie de se réveiller, il est encore temps: consultez l'excellent site viande-info, devenez veg et... contactez Sodexo pour exprimer votre désarroi d'un tel retournement de situation.



[1] http://www.agri44.fr/mobile/article-actualite.php?id=1736&num_page=1

[2] http://www.agri44.fr/mobile/article-actualite.php?id=1736&num_page=1

[3] http://www.agri44.fr/mobile/article-actualite.php?id=1736&num_page=1

[4] http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/polemique-autour-daffiches-anti-viande-fnsea-accuse-sodexo-11-06-2012-58231

[5] FAO, Livestock Long Shadow, 2006, p. 112.

[6] Laurence Caramel, « Lutte contre la déforestation : attention aux mirages », Le Monde, 27 octobre 2009.

[7] http://www.greenpeace.org/france/fr/campagnes/forets/fiches-thematiques/en-amazonie/

[8] Aurélie Billon, ENESAD ; Emmanuelle Neyroumande, Cyrille Deshayes, WWF-France , « Vers plus d’indépendance en soja d’importation pour l’alimentation animale en Europe – cas de la France », janvier 2009, page 12‑13.

[9] http://www.brest-ouvert.net/article1164.html

[11] Étude pilote sur les déchets agricoles, IFEN –SCEES, mars 2005, p.53

[13] US Environmental Protection Agency, Effects of Acid Rain - Surface Waters and Aquatic Animals.

[14] http://fr.wikipedia.org/wiki/Sodexo

 

21 janvier 2012

Demande de subvention

En Europe, l'élevage ne survit que grâce aux aides financières. Voici donc une lettre qu'Insolente Veggie nous propose d'envoyer à la Commission Européenne et à la DDAF, il n'y a aucune raison que ça ne marche pas. Merci de m'informer en cas de réponse.
Ne pas oublier de rectifier les zones en bleu.

Vos coordonnées

Commission européenne
Direction générale de l'agriculture et du développement rural
130, Rue de la Loi
B - 1049 Bruxelles
Belgique

Date

 

objet: demande de subvention

            Madame, Monsieur,

           J'ai créé un nouveau produit révolutionnaire que je voudrais lancer sur le marché, mais pour cela, j'ai besoin d'un soutien public, notamment financier.

           Ce produit sera un aliment totalement inutile à la santé humaine, et qui pourra même être dangereux. Il aura la propriété de favoriser les cancers (notamment le cancer colorectal) et les maladies cardio-vasculaires. La production de ce produit sera extrêmement polluante. Je désire donc fabriquer ce produit en très grande quantité, de façon à ce que chaque personne en consomme deux fois par jour, je prévois en conséquence que nous serons plusieurs centaines de milliers à le fabriquer pour satisfaire la demande. Ce produit sera vendu très cher aux consommateurs. Pour qu'ils puissent s'en  procurer, il faudra bien sûr que le gouvernement leur attribue des aides financières à la consommation. Je vous demanderais également d'appuyer par du lobbying la distribution ce ce produit.

           Bien entendu, ce produit ne permettra pas à ses fabricants de vivre décemment, donc mes collègues producteurs et moi aurions besoin d'aides de l'Etat, qui se porteraient à plusieurs centaines de millions d'euros par an.

            Veuillez m'indiquer rapidement si vous me soutenez dans ce projet, je pense que m'apporter une aide financière serait équitable puisque vous soutenez l'industrie de la viande, qui est dans une situation totalement similaire. Merci de m'indiquer également la procédure à suivre.

            Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutation respectueuses.

  Signature

(copie également envoyée à la DDAF)

30 août 2010

Des poules indemnisées?

"Après le passage des deux avions de chasse qui a surpris les habitants mardi midi à Pléguien, un éleveur a découvert ses poules entassées les unes sur les autres dans ses bâtiments d'élevage qui accueillent 68.000 volailles. Le bilan est selon l'éleveur de 4.800 animaux morts, a rapporté la gendarmerie. L'éleveur a déposé plainte auprès de la gendarmerie et une enquête est en cours, a précisé le Service d'information et de relations publiques de l'Armée de l'Air (Sirpa Air). Le commandant Frédéric Solano du Sirpa Air a confirmé jeudi le passage de deux avions du ministère de la Défense sur la zone, mardi à 12H00, dans le cadre d'un "vol programmé, à une altitude conforme au règlement en vigueur". Mais si l'enquête détermine qu'il y a eu une relation de cause à effet entre le décès des volailles et le passage des avions, "nous avons un service contentieux qui est habilité à indemniser les personnes et les biens", a souligné le commandant."
Cet article paru dans LibéRennes laisse donc entendre que ces milliers de poules pourraient être indemnisées, puisque ce sont elles les vraies victimes et que le service contentieux indemnise les personnes ! Hé oui, les poules sont des personnes sentientes, qui ont chacune leur personnalité, leur caractère, leurs préférences, qui peuvent être affectueuses et qui sont fort curieuses. Bien sûr, ce n'est pas très facile de s'en rendre compte quand le rapport qu'on a avec elles se restreint à manger des morceaux de leur cadavre.
On imagine aussi le taux énorme de stress de ces poulettes pour s'affoler ainsi à un bruit inconnu. Le taux de stress, et aussi l'absence d'endroit où se réfugier pour se sentir en sécurité en cas de danger. La surpopulation et le stress sont toujours générateurs d'empilement en cas de sensation de danger, qu'il s'agisse des poules ou des humains. Un dramatique mouvement de panique (sans aucune cause réelle!) a ainsi fait plus de 500 blessés et causé la mort de 19 personnes humaines lors de la Love Parade 2010.

poulette-ASBL-Fabienne.jpg

L'article nous dit que les poules étaient "accueillies", alors qu'en réalité elle étaient "exploitées". Ce sont aussi des petites tournures de phrases, anodines, qui cachent la réalité de l'exploitation des animaux et leur calvaire quotidien.
photo : poule "pondeuse" issue d'un élevage intensif et sauvée par l'ASBL Fabienne. Son bec a été coupé.

09 juin 2010

Alternatives végétariennes: 100!!!

revue-AVF-100.jpgC'est toujours un plaisir de le recevoir dans la boîte aux lettres: l'exemplaire d'Alternative végétarienne, revue trimestrielle de l'Association Végétarienne de France. Et puis, quand même, le numéro 100 - une petite émotion particulière !
Recevoir la revue me fait toujours plaisir car, même si je suis entourée de nombreux amiEs veg - plus mon compagnon, végan comme moi - hé bien, ça me fait sentir que ça bouge pour les animaux en France. C'est lent, c'est difficile, surtout dans ce pays si attaché à ses traditions si morbides soit-elles (foie gras, corrida, chasse, rillettes, jambon-beurre, steak frites - bon, les frites, ça va). Quand je vois comment ça bouge dans les autres pays (montreurs d'ours désormais interdit en Inde, animaux sauvages dans des cirques interdit au Portugal... ), je ne peux pas m'empêcher de trouver la France statique, froussarde et bien tristement conservatrice.
Bref, Alternative végétarienne nous fais sentir moins seulE, et c'est bien appréciable.

Dans le dernier numéro paru - pas encore entièrement lu - l'entretien avec Michèle Sharapan est par exemple bien intéressant. Ce nom m'était familier, et pour cause: c'est elle qui a donné un concert de soutien à L214. Cette artiste de talent (enfin, j'imagine car je n'y connais rien) a toujours été veg : "J'ai toujours refusé de manger de la viande, j'ai toujours refusé d'aller dans une boucherie. (...) Avec le recul, je ne peux pas dire que j'avais l'idée qu'il était incohérent d'aimer les animaux tout en les mangeant. Je crois que je ne pensais rien ; c'était tout simplement impossible, voilà tout." Elle explique aussi comment elle se sent seule dans le monde de la musique, par rapport aux animaux en tout cas. Au-delà de son végétalisme, elle s'est récemment engagée dans la lutte pour les animaux : "Mon souhait le plus cher est qu'un jour cette Terre ne soit plus l'enfer des animaux, et que chacun se pose la question : Qui est cet autre?"

chevreau-L214.jpg

C'est une question particulièrement touchante, et souvent je pense qu'il y a quelque chose de vraiment monstrueux à manger des individus dont on ignore tout et qu'on a réduit à n'être que de la viande. Dans un supermarché, une vitrine, ou chez des gens non veg, il m'arrive de regarder les morceaux de cadavres et de me poser silencieusement la question : "Qui étais-tu ?" Peut-être étais-tu un cochon curieux, facécieux, ou une vache timide, ou une poule qui aurait pu être affectueuse, ou encore un agneau joueur et insouciant.
Qui est ce fluet chevreau à la bouche blessée ? Il ne sera pas soigné, mais tué pour satisfaire des humainEs carnassiers.
Dans la série des entretiens, j'ai moins accroché sur celle de Kristof et Kecily, deux sportifs véganEs, peut-être simplement parce que nulle part il est fait mention des animaux. Peut-être qu'on en saura plus en lisant leur blog, metagama. On peut aussi se plonger dans le blog des Vegans Runners.
Quant à l'entretien avec Nicolino, pas encore lu. Pas encore lu non plus l'article sur les chimpanzés, l'agriculture végane, ni celui intitulé "Le droit européen au secours de la protection animale: un volontarisme ambivalent". Plus les brèves, les recettes, le compte-rendu de l'AG de l'association... Tout ceci paraît bien prometteur!
Bref, si vous n'êtes pas encore adhérentE à l'AVF et/ou à sa revue, il n'est pas encore trop tard pour le faire et recevoir chez vous les 100 prochains numéros. Et en plus, vous renforcerez cette structure et le végéta*isme en France.

Photographie: L214.

03 avril 2010

Pour Pâques, je vais te faire ta fête

Pâques approche, Pâques est là. Pour la petite histoire, Pâques c'est "est une fête religieuse chrétienne qui commémore la résurrection de Jésus-Christ". Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Wikipédia. Pâques, c'est aussi tout un trip autour des agneaux, et plus particulièrement d'un événement appelé "agneau sacrificiel", et là aussi notre ami Wiki nous en touche quelques mots :
La meilleure identification [de la notion de l'agneau sacrificiel] provient du chapitre 53 du prophète Isaïe (versets 5 à 7) « Mais il était transpercé à cause de nos crimes, Écrasé à cause de nos fautes ; Le châtiment qui nous donne la paix est (tombé) sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie ; Et l'Éternel a fait retomber sur lui la faute de nous tous. Il a été maltraité, il s'est humilié et n'a pas ouvert la bouche, Semblable à l'agneau qu'on mène à la boucherie, à une brebis muette devant ceux qui la tondent ; Il n'a pas ouvert la bouche. »


agneau.jpgEn clair, si je comprends bien, un pauvre gars appelé Jésus a été maltraité et humilié par des humains violents, et face à cette violence il a gardé le silence, tel les animaux qu'on maltraite et abat. Et pour commémorer ça, qu'est-ce qu'ils font les chrétiens? Cherchent-ils à être moins agressifs, moins Carre_Agneau_DC_1.jpgtrash? Réfléchissent-ils aux actes passés de leur communauté et s'en repentent-ils à travers des comportements pacifiques? (le repentir est très bien vu chez les chrétiens). Peut-être en ont-ils l'impression quand ils chantent ensemble à l'église ou festoient à la maison en famille. Autour d'un gigot d'agneau. L'agneau est un symbole important du christianisme, notamment à Paques où, par tradition, il est grillé et mangé. (...) En Allemagne et en France, le repas de Pâques est souvent l'occasion de partager un gigot d'agneau rôti accompagné de flageolets. (Agneau pascal, Wiki)

Donc, pour commémorer l'acte brutal d'avoir martyrisé Jésus, on martyrise des agneaux (ou des chevreaux). On rappelle un geste violent en commettant un autre geste violent. Logique.
Lisons la suite de l'article : Cependant, certains chrétiens, jugeant que la consommation d'animaux non adultes constitue un crime moral, ne le consomme pas par respect envers les animaux. Ok, donc si ce sont des brebis, tout va bien, on peut les butter - et aussi, ces chrétiens-là se planquent drôlement bien, en tous cas c'est la première fois que j'en entends parler. Mais de toutes façons, ils ne sont guère plus pacifiques que les autres.

chevreau-L214.jpgTout ça me rappelle ces chevreaux vendus lors d'une foire spéciale chevreaux et entassés brutalement dans des caisses où ils ne tiennent  même pas debout - direction l'abattoir. L'association L214 avait déjà dénoncé ces maltraitances en 2009, et bien rien n'a changé en 2010. Ha si, quelque chose a changé ! Il y a une semaine environ, un des maquignons, ou un des acheteurs, s'est vraiment énervé contre les personnes qui filmaient le chargement des chevreaux. Dommage pour lui, un journaliste de France 3 accompagnait l'observateur de L214, et la scène a été filmée : sous aucun prétexte ne loupez ce petit reportage !
Les commentaires journalistiques sont pas mal aussi d'ailleurs :
Une vocation laitière très forte, mais qui dit "lait", dit "chevreaux". Et dans la région [Poitou-Charentes], c'est un tiers des effectifs  français qui part ensuite à l'abattoir. Mais les conditions de transport ne conviennent pas à l'association L214".

C'est rigolo, parce que c'est dit comme si c'étaient les humains qui souffraient des conditions de transport, pas les chevreaux, bien sûr invisibilisés. Enfin, c'est toujours bien que ça passe à la télé (ça devrait être diffusé en boucle), et puis aussi c'est quand même positif que le lait ait été associé au meurtre des petits, parce qu'il n'y a pas de lait sans sang versé.
Sur ce, Pâques je m'en fous, mais j'aurais une pensée pour les milliers d'agneaux et de chevreaux (ou autres animaux) électrocutés et saignés pour être dévorés par des gens qui se croient les dignes représentant d'une religion soit-disant d'amour, alors que tant qu'ils seront carnassiers, assoiffés de sang et de chair, de meurtres dont des meurtres de bébés comme les agneaux et les chevreaux, ils ne seront qu'hypocrisie et mensonge.