Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 novembre 2005

En famille...

Petit séjour en famille... Ce matin, mon père (chez qui je loge) a reçu la visite d'une cousine à lui et de son mari. Comme je ne "suis pas très famille", j'ai attendu quelques instants avant de sortir de ma chambre et de les rejoindre, histoire de rester polie tout en m'épargnant la totalité de la visite. Je ne sais pas comment c'est possible, mais je vous jure que cela faisait moins de trois minutes que je les avais rejoint-e-s que déjà leur conversation tournait autour de mon végétalisme ! Et ce n'est pas moi qui ai lancé le sujet... La vieille cousine a commencé par une phrase remarquable :
- Mais c'est vrai que ta maman m'avait dit que tu étais végétarienne... non, pire ! tu es végétalienne, non ?
Ha, le charme fou du mot "pire" : on a à peine commencé à aborder le sujet que tout est déjà dit ! Si encore à la limite j'avais juste été végétarienne, bon, ça commence à passer vaguement dans les moeurs... Mais je suis pire, je suis végétalienne ! Non non, je ne cherche pas à dramatiser ni à bloquer sur un mot, mais avouez que ça sent le jugement et les idées préconçues à plein nez.
Curieux, vaguement inquiet, son mari demande des précisions, rappelez-moi déjà ce que c'est, le végétalisme ? La cousine précise :
- Elle ne mange pas de viande, mais pas d'oeuf non plus !

Et mon père de bien préciser :
- Et pas de fromage ! Alors ça ! Pas de viande, encore ! Mais pas d'œufs et pas de fromage, je comprends pas...
Il ne m'a surtout jamais demandé non plus, et comme entre lui et moi la communication ça n'a jamais été notre fort, je n'ai jamais réussi à lui expliquer non plus... Du coup, il ne comprend pas, finalement, c'est normal. C'est pas en regardant la télé qu'on va lui expliquer que sur le marché il existe en gros deux variétés de poules : celles qui pondent (les poules pondeuses) et celles qui donnent la viande (les poulets de chair) et que les mâles des poules pondeuses sont éliminés et que les femelles des poulets de chair sont aussi tués. Des millions de poussins sont triés et la moitié d'entre eux est systématiquement tuée à quelques jours, et comme y'en a plein et qu'il ne faut pas que ça coûte trop cher, on les entasse dans des grands sacs qui seront ensuite passés au rouleau à compresseur, ou bien on les hache vivants, ou bien on les laisse juste crever dans des bennes. Que du bonheur, quoi. Je ne vous parle même pas des conditions d'élevage, d'abattage...
Quant au lait, pour en avoir plein (et pour répondre à la demande de notre société il en faut vraiment plein) les vaches (ou les chèvres ou les brebis) ont veaux sur veaux, mais leurs petits leur sont enlevés généralement au bout d'une semaine, parce que le lait c'est pour nous, pas pour eux. Les petits mâles sont engraissés et abattus, les petites femelles donneront des laitières. Et toutes les laitières finissent en steack hachés au bout d'environ cinq ans de vie, épuisées et moins rentables - une vache à une capacité de vie de plus de vingt ans.
Bref, les oeufs et le lait je m'en passe très bien, merci.
La cousine, son mari et mon père sont tout de suite d'accord pour dire que c'est incompréhensible, mais bien sûr aucun-e ne me demande pourquoi. Et je pense que la réponse, elle-ils la connaissent parfaitement, mais ne veulent pas la savoir, pas l'entendre, pas l'admettre, sinon comment justifier le fait de continuer à ne pas être veg ? Je n'ai pas l'espace de placer un mot. Je n'ai pas non plus envie de me battre et de polémiquer... Je suis relativement lâche, mon père sort de l'hosto (c'est d'ailleurs en partie la raison de ma visite chez lui), la cousine et son mari frôlent les 81 ans... J'avoue que j'aimerais mieux qu'on parle d'autre chose, du temps qu'il fait par exemple.
Le cousin me demande, l'air vraiment perplexe :
- Mais tu manges quoi alors ? Des légumes ?
Je souris :
- Papa, vu que ça fait plusieurs jours que tu manges ma cuisine, alors, qu'est ce qu'on mange ?
Mon père : - Hier midi on a mangé du couscous... C'est bon d'ailleurs, elle cuisine bien. Une fois elle a fait des sortes de saucisses, c'était pas mauvais en fait...
Mon père a cela de chouette que depuis le décès de ma mère, il y a un an, il accepte de manger ma cuisine sans rien ajouter. Pas comme mon beau-frère, qui sort imanquablement une tranche de jambon ou une charcuterie quelconque, parce que "quand même"...
La cousine, qui essaie de trouver des raisons qui lui conviennent :
- Remarque, c'est peut-être plus sain. Tu as l'air en bonne santé. Ils disent maintenant que c'est pas bon de manger trop de viande.
Franchement, tant mieux si en plus c'est bon pour ma santé, mais le végétalisme est surtout tellement meilleur pour la santé des animaux !
Le cousin, de plus en plus paumé :
- Moi je ne pourrais pas me passer de viande. J'en mange tous les jours. Mais tu manges du poulet quand même ? Même pas de poulet ?
Eh non, même pas de poulet ! Même pas un petit oeuf de temps en temps pour vous rassurer ! Rien de tout cela. Et le comble de la panique, c'est quand les gens constatent que je ne fume pas (plus !) et surtout, surtout que je ne bois pas d'alcool ! Et pas de café ! Alors là, c'est vraiment le summum de l'inhumain. Je fais totalement figure d'extraterrestre. Mes motivations de refuser viandes, oeufs, laitages, alcool, cigarette et café sont très différentes les unes des autres, mais très peu de personnes prennent le temps et font l'effort de les dicerner. Généralement, c'est tout dans le même sac avec les étiquettes "pas normale" et "moi je pourrai pas", même quand je leur demande pas d'ailleurs... Puis le sac part à la poubelle de l'oubli, des choses bizarres et étrangères, et les animaux avec...
Et moi je reste là, le cul sur ma chaise, un petit sourire poli coincé sur les lèvres, au secours sortez-moi de là ou donnez-moi les moyens de leur faire comprendre de quoi il s'agit !...

Commentaires

je suis végétarienne depuis six ans à peu près. je lisais ta note et revoyais/ réentendais certaines phrases...
je passe encore pour une cinglée, et le "mais qu'est-ce que tu manges, alors?"..."mais il faut se nourrir, enfin" comme si j'avais 5 ans et que je refusais le plat de la cantine!
le top des phrases débiles fut "mais tu vas mourrir si tu ne manges pas de viande!!". si, quelqu'un m'a dit cela!
Il semble que quand on est veggie/vegan, on essait toujours de te faire passer pour radical, farfelu...Beaucoup de gens ignorent le cheminement qui peut amener au végétarianisme/être vegane. cela passe pour une lubie, un caprice pour certains. d'autres n'auront jamais la moindre considération pour un animal, mort ou vivant d'ailleurs...
Au départ je me justifiais, (et cela prenait des heures!!)mais désormais je ne dis rien d'autre que je suis végétarienne. sauf si quelqu'un me demande poliment "pourquoi?" car généralement la personne est prête à essayer de comprendre...même si c'est "étrange"...
Ma famille le sait, mes amis le savent...ils font attention à se qu'ils servent, et aux restau où aller ensemble! j'ai droit à mes railleries bonne enfant de la part de mes collègues...mais cela passe...
mais bon...je préfére passer pour une bizarre que de manger de la viande ou du poisson...
remarque je ne suis "que" végétarienne..je bois de l'alcool donc, je passe peut-être pour normale.
Mon expérience de végétarienne c'est que tu ne seras jamais compris par ceux qui ne veulent pas comprendre...
l'important c'est de savoir soi pourquoi on refuse de manger telle ou telle chose.
voilà. je voulais te dire cela!!

Écrit par : alice | 16 novembre 2005

salut
j'ai mis un lien sur mon blog, vers ce post !! il a eu du succes et une copine va devenir vegetalienne aussi ^^ elle se renseigne :p
il est parfait ce post !!!
bisous

Écrit par : vanessa | 22 novembre 2005

mange donc! tu ne sais pas qui c'est qui te mangera!

moi non plus je n'ai toujours pas compris pourquoi la mere nature a créée des carnivores...
Ce n'est pas naturel de manger de la viande. je l'interdit a mon chien. et a mes chat, quand il tuent des souris je les prend pour des fou...
mes chat sont des assasins.

quand tu était petite, bambi, c'étai beau, mais ce n'était pas la nature. (juste celle inveté par l'homme "civilisé", dans sa ville)
le fait que tu ne veuille pas manger de viande, je peux comprendre , vu ton hyper sensibilisme.
mais pour les oeufs, tu n'a pas la place d'avoir une poule? comme sa elle aurai une vie saine et tu mangerai des bon oeufs.
de plus je suis sur que cette avancée réjouira ton papa -tu ne le veut peut etre pas...-

mais si je ne partage pas tes opinions, respect quand meme, car sa ne doit pas etre facile (j'aime pas les légumes... -a part les patates-)

Écrit par : nico | 24 novembre 2005

pfffffffffffffffffffffffffffffff :(

Écrit par : vanessa | 25 novembre 2005

Végetarien à tendance vegan depuis 3 ans, j'ai répondu, comme tous les végés, aux questions des carnivores sur mon "régime" si particulier... et puis à force de répondre toujours aux mêmes questions (mais qu'est-ce tu manges ?, et les carences ?, les plantes souffrent aussi !..), j'ai créé un site web : www.viandes.org . Ca ne résout pas tout, il faut quand même répondre régulièrement aux questions (ce qui permet de faire un peu de pédagogie), mais ça peut aider. Et si quelqu'un semble s'ntéresser à la question, on peut toujours lui proposer d'aller voir le site www.viandes.org (avec un S, comme sang ! ça, c'est pour mémoriser le lien). On y trouve aussi des liens pour des recettes, et de quoi étoffer sa culture antispéciste.

Écrit par : chmgd | 27 novembre 2005

Très bien ce post. Ca me rappelle ma vie aussi, quel VG ou VGL n'a pas eu ces questions, ces prises de tête, avec famille, mais parfois également amis...

Courage, on est dans la même galère, ms quelle belle galère qd on pense aux vies épargnées! Ca, ça n'a aucun prix!

Léa
(j'ai parlé aussi de ton blog sur mon forum http://arnelae.forumactif.com/ )

Écrit par : arnelae | 29 novembre 2005

Les commentaires sont fermés.