Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 août 2006

Resto et revues

Bonne nouvelle, il y a de plus en plus de restos vegs au Portugal ! Malgré ce qu'en dit le guide Lonely Planet consacré au Portugal dans sa version 2005, ce pays est aussi une sorte de petit coin cool pour les vegs. D'ailleurs, cette fois c'est juré, je leur écris pour qu'il rectifient ce grossier et démoralisant paragraphe, où ils disent un truc du genre : Végétariens, vous voici bien loin de chez vous ! C'est archi-faux. Lisbonne compte plus de 20 restos vegs le plus souvent entièrement végétaliens, et même de bien plus petites villes en ont voire plusieurs dans leurs murs. Les menus varient de 5 à 9 euros dans l'ensemble, et pour des assiètes souvent copieuses et nourrissantes, avec tofu pané, seitan frit, pizza au "tofucheese", chaussons au seitan, légumes de saison, n'oublions pas les desserts vegans fabuleux : mousses au chocolat (si si !), gâteaux, crèmes et compotes diverses ; et puis aussi sushis, riz complet et soupe au miso : le Portugal est curieusement un des royaumes de la macrobiotique ! C'est en grande partie ceci qui explique le développement de tous ces restos, et même si l'alimentation macrobiotique n'exclut pas théoriquement le poisson, je n'en ai jamais vu dans aucun menu. Hier, dans un petit resto à Cascais (c'est là que je suis en ce moment, c'est près de la mer vers Lisbonne) le patron m'expliquait que tout le menu était vegan, pour l'harmonie. Et la plupart des restos vegs portent dans leur nom la mention du mot nature. Et c'est super rigolo, parce qu'en France (et aussi ici j'imagine) plein de gens mangent des animaux sous prétexte d'harmonie avec la nature ! Sinon, dans ce resto, la bouffe est payée au poids : on se sert comme dans un self, puis on pèse son assiète ! Mais comme c'est plutôt cher, 1,9euro les 100grs, je trouve que c'est limite comme système... Sinon, dans presque tous les restos, on peut au moins consommer une soupe de légume pour 1 ou 2 euros, et c'est déjà pas si mal. 
Une autre bonne nouvelle, une nouvelle revue est apparue depuis l'an dernier : elle tourne autour de la cuisine macrobiotique, végétarienne et végétalienne - d'ailleurs, c'est le nom de la revue. Dans le numéro que j'ai acheté, toutes les recettes étaient au moins végétariennes, la plupart végétaliennes.
Mais triste nouvelle : la revue qui existait déjà sous le nom de Cuisine végétarienne, est devenue un truc du genre : Cuisine de santé et macrobiotique ; et maintenant elle inclut des recettes avec du poisson et des crustacés.
Quand aux supermarchés, presque tous, même des riquiquis, vendent du lait de soja, des protéines de soja et du seitan ; les plus grands possèdent des rayons "diététiques" avec plus de produits (tous vegs) que certaines boutiques du même nom en France ! Et contrairement à la France, les boutiques bios (ici elles "naturelles") ne vendent pas de viande, et à la place on trouve un impressionnant choix de seitan, "fromages" et "saucisses" de tofu, béchamel, mayonnaise et chantilly véganes, etc, mais curieusement presque jamais aucun fruits ni de légumes - mystère !
Voilà, c'était un rapide petit topo de l'alimentation veg au Portugal en août 2006.

Les commentaires sont fermés.