Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 juin 2007

Infos de l'ASBL Fabienne

179066a3c0565c95a0219bcedeb6fc6f.jpgL'association belge ASBL Fabienne envoie à ses adhérent-e-s des nouvelles virtuelles - mais de leurs actions bien concrètes - et je viens de recevoir les dernières, que je partage avec plaisir avec vous :

Il faudra changer de menus si vous désirez protéger notre planète.
Dans les informations on nous demande de changer nos habitudes afin  de polluer moins. Changer quoi ? Les vacances sont là et nos voitures deviendraient pour certains un problème de réflexion. Il en est de même pour l'emploi du climatiseur ou du chauffage qui sont des polluants incontestés. On veut donc nous culpabiliser. Pourquoi ne pas dénoncer aussi nos traditions néfastes qui consistent à se gaver de la souffrance intolérable que nous faisons subir aux animaux d'abattoir, car il est connu que l'élevage industriel est responsable de production de gaz à effet de serre sur une bien plus grande échelle.

Les végétariens savent respectent l'environnement, ils en sont conscients et fiers.
Voici donc reproduit avec autorisation de « Touring explorer » l'article édifiant de février 2007.

Bouses nuisibles

L'Organisation mondiale pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) estime que l'élevage de bovins produit plus de gaz à effet de serre que le trafic automobile. Nos "steaks sur pattes" sont responsables de l'émission de 62 % d'un gaz (à effet de serre) 296 fois plus néfaste que le CO² pour le réchauffement planétaire. Cet élevage est en outre à l'origine de 37% de la production de méthane due aux « activités humaines », le méthane étant 23 fois plus nuisible que le CO². Il faudra penser à changer de menus !

Respecter l'animal, remplacer le menu journalier par des protéines végétales, c'est un pas énorme pour le bien-être de chacun de nous, de nos enfants et de nos animaux.

Lors des fêtes sanglantes de Pâques, nous avons tenté de sauver deux brebis de l'abattoir mais bien malheureusement la maman est morte quelques jours après son sauvetage. Le manque de soins avant son arrivée a été la raison de sa mort prématurée. Le bonheur a été de courte durée. Nous lui avions donné le nom de Marguerite. A 15 jours, son petit était déjà orphelin. Son petit agneau Pâquerette sera parmi nous le symbole vivant …d'une âme de lumière qui jouit pleinement du bonheur d'être sur terre à l'encontre de ses frères et sœurs d'infortune qui pour un plaisir gustatif et festif sont tués par milliers.
Pâquerette, les poules, coqs, oies, Lola notre truie, nos tortues, les chèvres vous remercient d'être grâce à vous épargnés au même titre que nos chiens, chats et oiseaux. Chacun d'entre eux sont des hôtes de choix.

Soutenir l'association :

En devenant membre de l'Asbl Fabienne, vous soutenez directement ses activités et vous rendez l'Asbl plus forte. En tant que membre, vous recevrez leur lettre d'information.

La cotisation est de 9€ par an.

Tél. et fax: 00 32 (0)54/32.81.40

Compte bancaire: 293-0582437-07

Vous pouvez aussi devenir parrain/marraine d'un pensionnaire du centre !

Enfin, toute forme de dons sont évidemment les bienvenus. N'hésitez pas à les contacter à ce sujet. Cependant, vous devez dès à présent savoir que l'association refuse tous les dons de produits issus de l'exploitation des animaux.

Commentaires

Je ne savais pas que l'auto était moins polluante que l'élevage intensif. Mais il vaut mieux s'en passer aussi!!!

ps: merci pour le lien ami ;)

fred

Écrit par : fred77 | 29 juin 2007

oui, c'est sûr que l'auto c'est pas top non plus! en fait, même si l'élevage n'était pas polluant, ce ne serait pas à cautionner vu toutes les souffrances que l'exploitation des animaux engendre (pour ces derniers)... Mais vu comme l'élevage est polluant, et en plus dévoreur d'eau et d'énergie et d'espaces, voilà encore des raisons supplémentaires de ne pas manger de viande!
Pour en revenir aux autos, ce matin j'ai dû longer à pied une nationale pendant 5 km. Et bien, sans même parler de pollution (un truc pourtant énorme!!!) c'était déjà bien triste tous ces animaux morts le long de la route, shootés par les bagnoles...
Aléa

Écrit par : aléa | 29 juin 2007

Les commentaires sont fermés.