Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 août 2009

L'été au Portugal

Un bref instant à la bibliothèque municipale de Porto est l'occasion de partager quelques peu ce voyage (mais que d'efforts pour écrire avec un clavier portugais !!!). A l'aller, une halte à St Sebastian (Espagne) et le plaisir de voir de magnifiques affiches contre la corrida (promis, j'en mets une photo dès que je peux, pas tout de suite) collées en pleine rue.
A Porto, il existe toute une ribambelle de resto vegs (ou presque, mais où il est possible de manger vegan sans problème), ce qui nous promet une fois de plus un séjour gastronomique des plus chouettes. A midi, on a teste le Suribashi, vegan à 98% (y'avait des beignets de poisson, quelle horreur!) et excellent: seitan à l'ananas, tofu, haricots, légumes super bons, riz complet, jus de fruits frais, et en dessert on a choisi un simple gâteau de semoule au caramel et lait de soja hypra bon. Dans tous les magasins, on trouve toujours autant de produits vegans, et en grande surface il y a du tofu, seitan et tempeh, protéines de soja, miso, algues, et ici on trouve des laits de soja à la fraise, aux fruits des bois, à la banane, et du lait d'avoine à la mangue... Dire que le guide Lonely Planet persiste à dire que ce pays est hostile aux vegs! faudra vraiment que je leur écrive à mon retour.
Côté glauque, si on enlève tous les produits pas vegans (donc tous les produits qui sont issus, d'une façon ou d'une autre, de l'exploitation et de la souffrance des animaux), on ne garderait que quelque chose comme 10% du magasin - et encore, pas sûr que ce soit tant!
Hier, j'ai vu dans une boutique genre croissanterie des cochons de lait à la broche, c'est une spécialisté du Portugal (surtout d'Alentejo je crois) et c'est juste ignoble: les petits cochons (3 mois?) sont tout entiers, les yeux fermés, la peau brûlées, les pattes recroquevillées sous un ventre qui a été vidé de ses viscères puis recousu, une barre en métal enfoncée dans la bouche et sortant par l'anus (une "broche" ça s'appelle). Et les petits cochons sont là, leurs corps affreusement torturés, exibés en vitrine entre deux pains au laits et des biscuits à la crème, et les gens normaux ont envie de les manger... ça fait toujours un peu peur...
Ha, c'est quand que le monde devient paisible pour tous ses habitants?...
En attendant, on regarde les belles cigognes du Portugal, qui font leur nid sur les panneaux qui surplombent les autoroutes (photo promise là aussi) et tous les animaux heureux qu'on croise - il y en a...
Et mon temps à la bib est écoulé, il faut dèjà que je cède la place.

16:49 Publié dans voyage | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : portugal, corrida, espagne

Commentaires

Bonnes vacances à toi !
Ici en Auvergne, si on vire tout ce qui n'est pas vegan, reste à peu près le rayon des fruits et légumes...

Bisous aussi à ton portugais de compagnon ;-)

Écrit par : seb | 17 août 2009

Les commentaires sont fermés.