Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A découvrir: Libérer les animaux ?

A découvrir: Libérer les animaux ?

Auteur : collectif

Éditeur : Critique

Année : août-septembre 2009 - isbn 978.2.7073.2092.6

Je ne l'ai pas encore lu en entier, parce que mine de rien j'ai trouvé ça un peu fastidieux et parfois un peu mou. En tous cas, les articles sont très inégaux, mais certains sont bien intéressants. Le titre fait plaisir.
Je laisse donc soin aux auteurs/trices de chroniquer leur oeuvre:

Il y a plus de trente ans, la revue Critique publiait un numéro spécial intitulé « Animalités ». Depuis, la question des animaux a considérablement évolué. Alors que dans les années 70, l'interrogation portait essentiellement sur ce qui différencie l"homme de l'animal - ou l"animal de l’homme -, l’intérêt s’est aujourd’hui déplacé vers la question des obligations que nous imposent, à nous les humains, le fait de vivre dans un monde où les animaux ne font plus simplement partie du décor et ont droit, eux aussi, à une vie qui vaille la peine d’être vécue.
L’heure est donc à la « libération » des animaux, comme l’indique le titre donné à ce numéro spécial, reprenant un slogan adopté par certains mouvements politiques. Le point d’interrogation ajouté veut indiquer que ces revendications politiques ont suscité chez les philosophes (souvent anglo-saxons) un ensemble d’interrogations d’ordre éthique, remettant en question des notions telles que celle de justice et débouchant, comme c’est souvent le cas, sur des interrogations pratiques – du genre : faut-il mieux sauver un animal en bonne santé ou un nouveau-né lourdement handicapé ? s’il est vrai que l’homme est un animal, peut-on, sans indécence, assimiler certains hommes à des animaux ? faudra-t-il renoncer au gigot des familles le dimanche ?
Par ailleurs, il nous a semblé utile de mener une enquête sur les circonstances dans lesquelles des hommes sont au contact des animaux – que ce soit pour des raisons professionnelles, dans les abattoirs par exemple, ou pour des raisons sentimentales, lorsque le droit et la société ont (ou n’ont pas) à juger des relations amoureuses entre animaux « humains » et « non humains ».

Sommaire
-> Françoise Balibar et Thierry -> Hoquet : Présentation. Le partage du monde entre les animaux
-> Entretien avec Peter Singer
-> Kari Weil : Liberté éhontée
-> J. M. Coetzee, Disgrâce
-> Thierry Hoquet : Zoophilie ou l’amour par delà la barrière de l’espèce
-> Catherine Rémy : Tuer sans émotion ? Réflexions sur la mise à mort des animaux à l’abattoir
-> Cari Wolfe : Devant la loi. Les animaux dans le contexte de la biopolitique
-> Roberto Esposito, Bíos : biopolitica e filosofia
-> Grégoire Chamayou : Le jeu le plus dangereux. Histoire et philosophie de la chasse à l’homme
-> Jean-Christophe Bailly : Trois portraits d’animaux
-> Alain Prochiantz : Mon frère n’est pas ce singe
-> Vinciane Despret : Rencontrer, avec Donna Haraway, un animal
Donna Haraway, When Species Meet
-> Marie Gaille : Inquiétude animale et inquiétude humaine. Enjeux ontologiques et éthiques de la différence entre les espèces
-> Florence Burgat, Liberté et inquiétude de la vie animale
-> Olivier Renaut : Un bon usage de la compassion
Martha Nussbaum, « Beyond “Compassion and Humanity” : Justice for Nonhuman Animals », dans Frontiers of Justice, Disability, Nationality, Species Membership
-> Patrick Talbot : Sur le versant animal
-> Jean-Christophe Bailly, Le Versant animal
-> Frédéric Keck : Les hommes malades des animaux
-> M. Schwartz et F. Rodhain, Des microbes ou des hommes. Qui va l’emporter ?
-> F. Moutou, La Vengeance de la civette masquée. SRAS, grippe aviaire…D’où viennent les nouvelles épidémies ?
-> Entretien avec Dominique Lestel
-> Pedro Cordoba : Le jour où les toros s’ennuient. Allégorie

http://www.leseditionsdeminuit.eu/f/index.php?sp=liv&livre_id=2620

Publié dans livres et films et zique | Lien permanent