Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quand les éléphants pleurent

Quand les éléphants pleurent

Auteur : Jeffrey Moussaieff Masson, Susan McCarthy

Éditeur : J'ai Lu

Année : 1995 - ISBN : 2-290-31598-2

Sur la quatrième de couv, il est écrit que ce livre "devrait radicalement bouleverser nos consciences". Et c'est vrai ! C'est typiquement le genre de livre que j'ai envie de faire lire à tout le monde, tellement il ouvre l'esprit et des fenêtres sur le monde, aère la tête et le coeur. Ou devrait le faire, pour peu qu'on le lise avec un peu de sensibilité et de potentiel à se remettre en question. Ce livre est une véritable invitation à laisser tomber notre cuirasse anthropocentrique et à se laisser aller à la rencontre des animaux. Un livre extraordinaire, fabuleux, mais cinglant aussi et qui ne mâche pas ses mots. Les récits de vie des animaux alternent avec les commentaires des auteur-e, qui mettent le doigt sur les abberrations qui sont aussi le piédestal de notre espèce et renversent nos vieilles façons d'appréhender le monde. Par exemple, page 305 je lis : "Lorsque nous nous interrogeons pour savoir si nous devons attribuer une émotion à un animal, la question à poser n'est pas : "Pouvons-nous faire la preuve qu'une créature autre qu'un être humain éprouve telle ou telle émotion ?" mais : "A-t-on une raison de penser que telle espèce animale ne ressent pas telle émotion ?" Si nous répondons par la négative, demandons-nous alors si cet animal en particulier éprouve cette émotion-là dans cette circonstance précise."
La conclusion du livre est un magnifique hommage aux animaux, qui devraient "avoir le droit inaliénable de ne pas surbir notre exploitation et nos mauvais traitement. Les animaux ne sont pas là pour que nous ouvrions, déchirions, disséquions leur chair, pour que fassions d'eux des créatures sans défense et soumises à des expériences atrocement douloureuses."
Un livre à lire, à relire, à partager et à cogiter...

Note : 11/10

Publié dans livres et films et zique | Lien permanent