Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 avril 2010

La cigale et les fourmis

Trouvé au détour d'une page, ce joli remake de l'affreuse fable immorable de ce pauvre Jean de La Fontaine.
Juste pour le plaisir.

La cigale et les Fourmis

La Cigale ayant chantéTout l’été,
Autant pour son plaisir
Que pour encourager
Les laborieuses fourmis,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue :
Plus une seule petite goutte
De sève à sucer.
De désespoir,
Elle alla crier famine
Chez les fourmis ses voisines,
Les priant de lui fournir
Quelque pitance pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle.
« Pour vous, je rechanterai, leur dit-elle,
Avant l’août prochain, foi de cigale ! »
Si les fourmis étaient laborieuses
Elles étaient aussi reconnaissantes,
Et avaient le cœur sur la patte,
C’était là les moindres de leurs grandes qualités.
- « Nous vous remercions,
l’été passé,
D’avoir tant chanté,
Pour nous encourager
à engranger. »
Dirent-elles à cette pauvre affamée.
- « Le plaisir de chanter fut mien ! »
- « Quoi qu’il en soit,
Venez donc vous installer chez nous
Jusqu’au redoux encore lointain. »
De cette hospitalité inattendue
La Cigale fut fort aise,
Et pour remercier ses hôtesses généreuses,
Elle chanta dans leur fourmilière,

Et les soirées ne furent plus
Que de joyeuses liesses partagées.