Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 juillet 2008

Austria Solidarity

Austria Solidarity.jpgToujours pas libres. Les dix militants autrichiens violemment arrêtés à leur domicile - flingue posé sur la tempe à 6h du matin par des policiers-rambos-suréquipés entrés après avoir démoli la porte d'entrée - sont toujours emprisonnés. Depuis le 21 mai dernier, ils croupissent en prison. Accusés d’appartenir à une « organisation criminelle » au sens de l’article 278a du Code pénal autrichien. Mais à ce jour, aucune accusation précise n’a été portée contre les détenus, aucun interrogatoire n’a eu lieu, et l’accès à une grande partie des preuves prétendument réunies contre eux leur est toujours refusé, ainsi qu’à leurs avocats. L’article 278 a été promulgué en 2002 pour lutter contre le trafic de drogue, le trafic d’êtres humains et d’autres formes graves de crime organisé. Et il est actuellement utilisé pour détenir ces dix personnes contre lesquelles aucune accusation de ce type n’a jamais été portée. En plus, l'ensemble du matériel informatique, les fichiers, des associations dans lesquelles ils étaient impliquées a été saisi, paralysant du même coup leur travail.
Rien ne leur est reproché, en fait. Rien ne justifie ni leur arrestation, ni leur emprisonnement, ni la reconduite de ce dernier. Sauf le fait qu'ils aient pris la parole pour les plus exploités. Qu'ils aient été des animaux solidaires actifs d'autres animaux - mais d'animaux non humains. Et qu'ils aient réussi à obtenir des avancées conséquentes en Autriche contre la maltraitance de ces animaux. Quelque industriel a dû se sentir menacé, des profits pécuniers risquaient sans doute de ne pas être obtenus. Franchement, je ne vois pas d'autre explication... Je manque peut-être d'imagination.
Pour en savoir plus, allez sur le site de Austria Solidarity (en français aussi) et celui de L214.
Vous pouvez aussi écrire aux dix inculpés -> tous les détails pratiques sont ici.